Et ils m'ont manqué!

Manquer et attendre



Attendre la sortie des classes avec impatience pour leur faire plein de bisous et de câlins. je n'aurai pas cru que cela puisse arriver. Jusqu'à ce matin. Je n'ai jamais eu de difficultés à les laisser chez une nourrice (sauf quelques fois chez nounou n°2, que j'ai dû prendre par défaut!). A chaque retour de congé maternité et des vacances que j'avais pu avoir ensuite, reprendre le travail fut une libération. Je me sentais mauvaise mère que de dire cela. Je pensais que je n'étais pas faite pour jouer ce rôle, que je ne savais pas apprécier ce rôle et ces moments. Et puis ce matin est arrivé.

Depuis le retour des vacances d'automne, je prends petite M tous les midis. Pour que cela se passe mieux à l'école. J'ai donc toujours eu un ou deux enfants l'après-midi et parfois les trois pour le midi avec retour à l'école pour petit B l'après-midi. Je ne leur fais pas ou très peu faire les TAP. Donc depuis novembre j'étais très rarement seule plus de deux heures. Et là, repas de Noël oblige, Petits B et M à la cantine et à l'école cette après-midi et TAP et bébé A à la halte jusqu'à 17h. Et bien je me suis presqu'ennuyée de ne pas avoir à surveiller tout le temps des petites mains ou des petits pieds. Surtout les petites joues à bisouter et les câlins à donner m'ont manqué. Oui mes enfants m'ont manqué! Je suis heureuse d'y être parvenue. Oui j'aime être avec mes enfants même s'ils m'usent, même s'ils se chamaillent et crient (le retour de l'école fut chargé en tout cela... pour rattraper le temps perdu sans doute), j'aime les prendre dans mes bras et leur donner leur goûter, leur faire plaisir et voir leurs yeux briller. Je les aime.


Ils se manquent aussi puisque dès que j'en ai un de moins (voire deux), l'"unique" me demande où sont ses frère(s) et soeur...


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Y a tout qui va pas!

débuts

Rester